Qu’est ce que le procédé de l’héliographie ?

L’héliogravure est un procédé d’impression qui permet le transfert d’images à travers de grands cylindres en cuivre chromé. Le texte et les images sont imprimés et l’encre qui y est stockée, est stockée sur le papier. Cette technologie d’impression est principalement utilisée dans les publicités et les magazines ayant de longs tirages.

L’héliographie et ses origines

L’inventeur de l’héliographie, Abel Niepce de Saint Victor, propose en 1853 une technique d’impression d’images photographiques sur papier. Le nom d’héliographie vient de la préparation spéciale de plaques de cuivre, dont la technique consiste à les recouvrir de micro-granules de résine, qui sont chauffées, réduites en gouttelettes microscopiques et fixées. L’image est ensuite transférée sur une plaque de cuivre via de la gélatine photosensible.

Cette technique d’impression en héliogravure est également utilisée pour la couleur, nécessitant plusieurs plaques d’encre selon les différentes nuances souhaitées. Ce procédé de gravure héliographique va permettre la publication du livre Photographie zoologique en 1854, de Louis Rousseau et Achille Devéria. Niepce de Saint Victor a donné le nom d’héliogravure à la technique d’impression en 1855.

Un procédé désormais plus complexe

Les cylindres en acier sont recouverts d’une fine couche de cuivre déposée par électrodéposition. Le cuivre est un matériau souple, donc idéal pour traiter les alvéoles, gravés au diamant ou au laser. La profondeur de la cellule déterminera l’intensité de la couleur : la partie claire est légèrement ajourée et la partie sombre est plus profonde. En effet, l’encre utilisée doit être très liquide pour s’implanter dans l’alvéole. Celui-ci étant distribué par le rouleau encreur, et ajusté par la spatule qui enlèvera l’excédent. Sous pression cylindrique, l’encre est stockée sur le papier, donnant une couleur noire plus ou moins profonde selon l’épaisseur de ce dernier. Après cette opération de gravure, le cylindre est chromé pour augmenter sa durabilité.

Pour quelles utilisations aujourd’hui ?

Offrant désormais un séchage instantané et surtout une excellente qualité de reproduction, la photogravure est très appréciée des professionnels lorsqu’il s’agit de réaliser des tirages de plus de 500 000 exemplaires ou des documents comportant un grand nombre de pages. Il faut dire que le coût des cylindres en cuivre est très élevé et donc l’impression hélio n’est pas adaptée aux petits tirages… sauf dans le monde du luxe où le prix n’est pas le critère. Toutefois, l’héliogravure est aussi utilisée pour l’impression des catalogues d’enseignes commerciales, brochures touristiques, emballages (carton, plastique polymère, papier..), magazines à grand tirage et des timbres.

Quel procéder utiliser pour imprimer en grandes quantités ?
Comment l’impression numérique a révolutionné le métier de l’imprimerie ?